Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>


📎 L'objectif de l'école des Lucioles de la Pévèle est de permettre aux enfants d’apprendre autrement en respectant leur nature et leur fonctionnement cognitif. L’enfant sera placé au centre des préoccupations : le système aura vocation à s’adapter aux besoins des enfants et non l’inverse.  Notre démarche éducative est construite pour être au service de l’épanouissement des enfants. Cette démarche, basée sur l’estime de soi, la personnalisation des parcours et la naissance d’un esprit critique, exige une autre conception et un autre positionnement dans le rapport aux enfants. 

📎La pédagogie ne doit donc plus être centrée sur l’accumulation des connaissances, mais sur le développement des compétences (créativité, autonomie, confiance en soi, capacité à chercher l’information, d’analyse, d’adaptation, ouverture d’esprit à la nouveauté et à la critique, etc.).

Elle doit permettre aux enfants d’être en mesure de s’adapter sans cesse aux évolutions de plus en plus rapides de notre société et donc d’y vivre harmonieusement. Nous avons également fait le constat du manque de structure éducative adaptée pour certains enfants porteurs de troubles des apprentissages. Ce projet de par son positionnement vers un enseignement personnalisé contribuera au développement et à l’épanouissement de ces enfants.

📎L’apprentissage doit donc respecter de grands principes comme celui de :

l’engagement actif qui incite notre cerveau à évaluer sans relâche de nouvelles hypothèses (un organisme passif n’apprend pas). 

Le retour sur erreur qui compare nos prédictions avec la réalité et corrige nos modèles du monde.

Enfin, la consolidation qui automatise (l’esprit se libère pour des activités de niveau supérieur) et fluidifie ce que nous avons appris (notamment pendant le sommeil).

📎 Pour ce qui est de notre pédagogie, nous pourrions la résumer de cette manière "Montessori mais pas que...." Pourquoi Montessori ? L’intelligence de l’enfant se développe par la main. L’apprentissage passe donc par la manipulation. Maria Montessori, qui était médecin, a mis au point un matériel sensoriel qui répond au besoin de développement naturel de chaque enfant : il va lui permettre d’explorer le monde, de s’en saisir et de se construire. Ce matériel permet à l’élève de distinguer, de préciser, de généraliser : il permet de passer du concret vers l’abstrait. 

Nous ne souhaitons toutefois pas nous enfermer dans une seule pédagogie.

Chaque enfant est unique il doit pouvoir disposer d'une pédagogie adaptée à ses besoins. C'est la pédagogie qui se met au service de l'enfant et non l'inverse. La pédagogie mise en oeuvre sera donc celle dont l'enfant a besoin. Dans notre quotidien nous tenterons de proposer un large éventail au enfants au besoin par une formation continue de nos éducateurs (Steiner, Freinet, Singapour, pédagogies actives etc. )  

 

📎La capacité à apprendre une langue atteint son apogée vers 3 - 4 ans et la plasticité cérébrale de l'enfant à cet âge lui permet sans aucune difficulté d'apprendre en 2 voir 3 langues ce qui nous a conduit a retenir cette formule pour notre école. A l'école des lucioles l'enfant n'apprendra pas une seconde langue, il apprendra en deux langues et cet apprentissage sera renforcé par des partenariats en cours de formalisation avec plusieurs écoles Montessori du monde entier afin de permettre aux enfants de bénéficier d'une ouverture sur le monde (nous espérons pouvoir nouer des partenariat sur chaque continent). 

Cette démarche pédagogique contribue à cultiver la diversité comme une richesse et source de respect et de paix entre les peuples.

📎Des études scientifiques ont établi un lien, entre la présence d’espaces verts à proximité des écoles et le développement cognitif de l’enfant. Les bienfaits de la nature sont nombreux :

• Amélioration de l’attention : l'exposition accrue à la nature augmente de 5 % la capacité de mémorisation des élèves et diminue leur inattention en classe.

• Apprentissages diversifiés : La nature est à la fois un support d'expérimentation mais aussi pour les enfants une opportunité unique d’apprentissage que ce soit en matière d’engagement, de prise de risques, de découverte, de créativité, de maîtrise des situations, d’estime de soi.

Les enfants qui passent beaucoup de temps à l’extérieur démontrent une plus grande créativité et développent une attitude coopérative dans leur façon de s’amuser et d’agir en général.

• Sociabilité : Célestin Freinet conseillait déjà, il y a plus de 60 ans, de rapprocher l’enfant le plus possible de la nature. Pour lui, la nature permet de développer ce que l’on appelle « les habiletés sociales », autrement dit ce qui permet à l’enfant d’entrer en contact avec les autres. Outre la forêt, à l'Ecole des Lucioles de la Pévèle les enfants profiterons d'un jardin potager pédagogique, d'une marre et d'un sous-bois.